En commençant à manger cru, vous vivrez une période de transition que vous ferez à votre rythme. Par exemple, il n’est pas nécessaire de passer au cru à 100% dès les premiers jours.

1. Donnez-vous du temps – rien ne presse. Beaucoup de gens retirent énormément de bienfaits sans pour autant manger cru à 100%.

2. Reposez-vous. Cette période de transition peut amener quelques désagréments. Par exemple, si vous ne dormez pas suffisamment, vous vous sentirez sûrement fatigué. Assurez-vous d’avoir assez de sommeil. Reposez-vous dès que vous en sentez le besoin.

3. Faites de l’exercice. Par contre, ne vous lancez pas dans un programme d’exercices très intenses – surtout, si vous n’en faites pas régulièrement. Et même si vous avez une pratique d’exercice quotidienne, ne vous poussez pas à bout. Donc, optez pour des exercices pas trop exigeants. La marche, par exemple, est excellente pendant cette période. Vous pouvez marcher à une cadence quand même assez rapide – assez pour sentir que vous faites bien travailler votre corps.  La marche est vraiment un exercice non violent.
Vous pouvez aussi faire du yoga. Si vous avez déjà une pratique – vous pouvez continuer à votre cadence habituelle – même si vous pratiquez le Ashtanga Vinyasa Yoga – votre nettoyage s’en trouvera accélérer.

4. Évitez le plus possible, les situations stressantes. Le mot d’ordre pendant cette transition est d’être à l’écoute de vous-même. Surveillez vos pensées – ne vous laissez pas abattre. Souvent, la nourriture est associée à des états émotionnels que l’on veut refouler. Accueillez ce qui monte vers vous avec douceur. Allez marcher – la marche peut contribuer à diminuer les inconforts émotionnels.

 
 
Picture
Manger cru s'apprend. Entre autres, comment combiner les aliments ensemble? Comment obtenir les calories dont on a besoin? Comment retrouver notre instinct alimentaire pour savoir comment fonctionner dans ce nouveau mode de vie.
Oui, ça nous semble nouveau simplement parce qu'on a oublié qui on est vraiment.
Malheureusement, on a été mal informé depuis notre jeune âge en ce qui concerne l'alimentation.
Évidemment, je ne veux pas mettre le blâme sur nos parents, car ils ont été pris dans le mouvement de l'industrialisation. On ne peut pas leur en vouloir - ils ont fait ce qu'ils pouvaient.


 
 

Manger cru amène indéniablement la transformation à différents niveaux.
Par exemple, l'alimentation crue a des effets évidents sur le plan personnel. Elle améliore la santé et nous remet en contact avec la nature - car, on mange ce qu'elle produit directement, sans le transformer. Le corps augmente son niveau d'énergie car il absorbe plus facilement les nutriments.
Sur le plan environnemental, étant donné que les aliments crus ne sont pas emballés comme les produits manufacturés, ceci réduit énormément la pollution, encore plus si nous achetons local.
N'est-ce pas merveilleux que le fait de décider de manger cru pour soi-même - puisse aussi avoir un effet sur le plan planétaire. Quand une personne le fait - c'est bien. Mais si beaucoup de personnes le font - alors là, on a du pouvoir - même si ce n'est pas notre but au départ! Bravo si notre transformation personnelle fait boule de neige!


 
 
Picture
Manger cru n'est pas payant pour les industries alimentaires.
Notre façon de se nourrir actuellement est fortement influencée par le marketing et le profit que les grosses compagnies en retirent. Quand on veut manger cru, on ne fait pas parti d'un marché cible intéressant - en tout cas, pas autant que le marché de la junk food ou des aliments transformés et emballés - qui se conservent pendant un temps assez surprenant bien souvent!
J'ai toujours en tête le rêve que la Terre est un paradis - un grand jardin, où je pourrais juste m'étirer le bras quand j'ai faim pour cueillir des fruits directement dans les arbres. Oui! Je sais je suis une idéaliste - mais on a le droit de rêver, non?
Heureusement, y a des gens qui ont vraiment rêver et qui ont fait de l'alimentation crue leur figure de proue...


 
 

Oui! Manger cru est un besoin physiologique! On l'a oublié ou on ne l'a jamais su.
Notre corps n'est pas constitué pour le type d'alimentation cuite que nous avons actuellement.
Nos canines sont courtes et leur fonction est de broyer les aliments. Cette action de broyage est parfaite pour manger des fruits, des feuilles et des plantes. Les animaux qui ont de longues canines s'en servent pour déchirer la chair de l'animal qu'ils ont chassé.
Nos mains sont conçues pour tenir la nourriture, la peler - comme les primates le font.
Les acides de notre estomac ne sont pas efficaces pour décomposer des aliments concentrés comme la viande, ont des acides stomacaux beaucoup plus forts que les nôtres.
Évidemment, je ne dis pas cela de mon propre chef. Des études scientifiques ont été faites à ce sujet là. Je ne fais que répéter ce que j'ai lu. Mais ça donne quand même à réfléchir.


 
 
Picture
Qu'est-ce qui nous pousse à manger cru?
Intuitivement, on sait que manger cru est bon pour la santé mais quel est le fil conducteur de cette intuition?
En méditant sur la question, différents thèmes sont montés à ma conscience et je me rends compte que manger cru va au-delà de mon désir de bien m'alimenter.
Nous sommes de plus en plus informés des effets de la nourriture que l'on consomme. Se nourrir n'est pas anodin - c'est une question de chimie et ça peut-être assez complexe. Mais déjà en partant si on sait que ce que l'on ingère doit être transformé par le corps en tissus et en énergie - ça ne prend pas la tête à Papineau pour se rendre compte que si on mange un aliment qui n'est pas naturel - notre santé ne s'améliorera pas par magie!
La nourriture est notre carburant de base - il faut bien en tenir compte. Sinon, comment le corps peut-il fonctionner à son maximum s'il n'est pas bien nourri?